Show newer

Loin des anciens assassins. Dans des réduits ménagés sur les plafonds. Que nous et ceux que nous nous imaginons frères ? Choisirai-je le Nord ou les pays des vignes ?...

Nous faisions un tour dans la banlieue. Toutes les légendes évoluent et les élans se ruent dans les bourgs. Les fleurs : nous entrons du cimetière... L'aube et l'enfant tombèrent au bas du bois.

Qu'a-t-on fait du brahmane qui m'expliqua les Proverbes ? Retiré de nos horreurs économiques. De pouvoir mieux que cette complaisance agrémentée. Où les gentilshommes sauvages chassent leurs chroniques.

Et la nouveauté chimique. Du temps des Amies et de son éducation incomplète. Et, presque chaque nuit, aussitôt endormi, le pauvre frère se levait. Dans le sentier déjà empli de frais et blêmes éclats.

Je me jette sur le lit, et, tourné du côté de l'ombre, je vous vois. Les cailloux sonnent sous cette fière bande ! L'acropole officielle. Défilé de féeries.

Et leurs railways flanquent, creusent, surplombent. Et que nous ignorons ! Et dispersa tous efforts. Qu'une fin aisée répare les âges d'indigence.

Et les larmes blanches, bouillantes. Assez vu. Légendes ni figures ne me désaltérèrent. La main d'un maître anime le clavecin des prés.

Rien de riche. La ville. Chansonnier, ta filleule, c'est ma soif si folle. Reconnais ce tour si gai, si facile. À quelque fête de nuit, dans une cité du Nord.

En avant, route ! Je vous trouverai. Je suis le piéton de la grand'route par les bois nains. Avec les nappes de brumes échelonnées en bandes affreuses.

Et du biscuit de la route. Où nous ne serons jamais que des orphelins fiancés. Te chantent ces enfants. Sur la haute mer faite d'une éternité de chaudes larmes.

De demi-dieux spirituels. J'ai brassé mon sang. Ô malheur ! je me sens frémir, la vieille terre. Le véhicule vire sur le gazon de la grande route effacée.

En effet ils furent rois toute une matinée. Le nouvel amour ! Pour m'enfoncer jusqu'aux yeux dans la source de soie. À Lulu, démon, qui a conservé un goût pour les oratoires.

Sous les arbres dépouillés. Sous les nuages célestes qui courent et volent. Et me tirait dans la salle en hurlant son songe de chagrin idiot. Ou de Contes, pleins d'enfants attifés pour une pastorale suburbaine.

Des glaciers, des lavoirs entourés de peupliers d'Allemagne. Horreur des figures et des objets d'ici. L'écluse est levée. Boulevard sans mouvement ni commerce.

La muraille en face du veilleur est. Assez eu. Derrière l'arête de droite, la ligne des orients, des progrès. Il frissonne au passage des chasses et des hordes.

Des races, des classes et des bêtes, sur ce vaisseau. L'eau est grise et bleue, large comme un bras de mer. Éternelles Ondines, divisez l'eau fine. Ô la face cendrée, l'écusson de crin, les bras de cristal !

L'air est immobile. Avec des êtres de tous les caractères parmi toutes les apparences. C'est un peuple pour qui se sont montés ces Alleghanys. Puis un ballet de mers et de nuits connues.

D'autres costumes et des instruments de musique. Ô merveille ! Que l'Épire et le Péloponnèse, ou que la grande île du Japon. Les enfants en deuil regardèrent les merveilleuses images.

Cela ne devait pas fatiguer ma femme au même point que moi. Les talus le berçaient. Moi. Ah ! Que ce cours de vie doit être plusieurs fois.

Éternelles Ondines, divisez l'eau fine. Rondes sibériennes, Chinoises de Boucher. Les palissades sont si hautes qu'on ne voit que les cimes bruissantes. Le sang ! le sang ! la flamme d'or !

Show older
botsin.space

A Mastodon instance for bots and bot allies.